Rechercher
  • Marina Laloux-Failliot

Observatoire des familles : Une étude sur les besoins des parents d’enfants de 6 à 12 ans

Cette étude de l'UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) menée dans plus de 60 départements a permis de recueillir l’avis de plus de 20 000 parents d’enfants de 6 à 12 ans. Son analyse permet d’identifier les réalités vécues par les parents et leurs attentes, notamment en matière de soutien à la parentalité.


La scolarité et les écrans : deux préoccupations majeures


Loin d’être un âge « sans problème », les 6/12 ans focalisent nombre de préoccupations des parents : c’est une période éducative clef pour poser des jalons avant l’adolescence. Les préoccupations et les besoins de soutien des parents se focalisent sur la dimension scolaire : suivre la scolarité (77 %), suivre les devoirs à la maison (74 %) ; ainsi que sur l’utilisation des écrans par leurs enfants (81 %).


Qui aide les parents ?


Quand ils ont besoin de soutien ou de conseils, les parents se tournent vers leurs proches : l’autre parent (82 %), leurs amis (70 %), leurs collègues (64 %). Cela fait de la parentalité une question de société qui irrigue aussi le monde de l’entreprise.

Quand ils s’adressent à des professionnels, c’est d’abord aux médecins (76 %) puis aux enseignants (69 %), deux professions qui seraient donc susceptibles d’orienter vers des services de soutien à la parentalité, à condition qu’elles soient sensibilisées.

Sur les sujets d’éducation, les parents s’informent sur internet (60 %), dans les livres (56 %), à la télévision (47 %), dans les magazines (39 %).


Quel espace ressources pour les parents ?


59 % des parents sont intéressés par un lieu ressource consacré à cette tranche d’âge qui, contrairement à la petite enfance (PMI) ou l’adolescence (maisons des adolescents) n’en dispose pas.

Les formes individualisées d’information et d’accompagnement sont plébiscitées : l’entretien individuel avec un professionnel et les ateliers parents/enfants, loin devant les formes collectives ou numériques… Quand ils classent les clefs de réussite, arrivent en tête : la proximité du service, la possibilité de choisir les sujets abordés, qu’une solution d’accueil pour leur enfant soit prévue.


« Pour qu’une politique de soutien à la parentalité soit universelle et s’adresse à tous les parents, il est nécessaire de bien connaître la diversité de leurs besoins et de leurs attentes »

Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’UNAF



Retrouver l'étude complète en pdf :

Bon courage à tous, et n'oubliez pas que quoi qu'il arrive, il n'existe pas de parents parfaits... juste des parents qui font au mieux !


Découvrez mes livres :

"J'aide mon enfant différent à s'épanouir ! Hyperactif, Haut Potentiel, Dys, Syndrome d'Asperger".


"Mon enfant a du caractère ! Comprendre et savoir l'apaiser".


Source :

https://www.unaf.fr/spip.php?rubrique756

________

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

0 vue
logo agame.png

Marina FAILLIOT-LALOUX

06 51 32 98 49    |    petitspasdenthalpie@gmail.com

© 2020 par Marina Failliot-Laloux

Psychopédagogue - Graphothérapeute

Parentalité Positive.