Praticienne en Intégration
des Réflexes Primitifs - RMTi

Pour dépasser ses difficultés et faire face à ses défis émotionnels, cognitifs et comportementaux.

C'est quoi ?

Line separator

Un réflexe est un mouvement automatique et involontaire qui intervient suite à un stimulus extérieur. La plupart des réflexes sont présents à la naissance car servent de base au développement de l'enfant et donc de l'adulte en devenir. 

Ils ont pour but d’assurer la protection et la survie, et aident à la maturation du système nerveux. Les réflexes primitifs ont un impact sur l'apprentissage, les émotions et le comportement de tout individu. 

 

Un réflexe trop actif va donc, par son activité involontaire,  venir parasiter :

  • La sphère corporelle : posture, motricité, coordination

  • La sphère émotionnelle : relations, confiance

  • La sphère cognitive : apprentissage, raisonnement, pensée, attention, mémoire.

Naissance

"La mauvaise intégration des réflexes va entraver le bon fonctionnement des 3 sphères (corporelle, émotionnelle et cognitive) et créer des difficultés pour mobiliser son potentiel"

  • Un enfant qui ne tient pas en place, avec des problèmes d’apprentissage à l’école ou de concentration, des troubles des apprentissages (dys ou tda/h…), des maladresses à répétition, une humeur changeante et des émotions difficiles à maîtriser, des expressions du visage provocantes, un manque de volonté et de persévérance, de l'énurésie...

 

  • Adulte comme enfant, pour favoriser le travail cognitif, la bonne posture, la gestion du stress, les apprentissages et la communication.

  • Un bébé qui a du mal à téter, à maintenir sa tête, pleure souvent, est trop en flexion ou en extension...  S’il a du mal à rester sur le ventre, sur le dos, à se retourner, à agripper des objets, à ramper, à se mettre à quatre pattes… S’il a du mal à marcher ou marche sur la pointe des pieds, se propulse avec ses fesses (faux quatre pattes)… S’il tombe souvent, se blesse, ne met pas les mains quand il tombe, est maladroit, a des accès de colère, a peur du noir, à du mal à manipuler des petits objets, à faire de la pâte à modeler…

Du temps en famille

"Mon approche est globale : les parents font partie de cet accompagnement et leur participation active est vivement sollicitée, au cours et entre les séances."

Pour qui ?

Line separator
  • Tout accompagnement débute par un "Bilan Réflexes" de 1h30. Il a pour but de faire le point sur le parcours et les objectifs à atteindre, puis de tester les différents réflexes archaïques afin d'évaluer ceux qui sont intégrés et ceux qui ne le sont pas.

  • Le nombre de séance pour un accompagnement est variable : il faut compter entre 8 à 15 séances, mais 2 à 6 séances peuvent parfois suffire. Les séances sont espacées de 3 à 4 semaines.

  • Chaque séance dure 1 heure, où sera travailler sur un réflexe en particulier en fonction des besoins, des objectifs et des ressentis.

  • Enfin, des exercices à faire quotidiennement à la maison prolongeront ceux réalisés en séance. Ils demandent généralement 3 à  5 minutes tous les jours entre deux consultations.​

massage

Comment ?

Line separator

L'intégration des réflexes primitifs n'est pas non plus le remède miracle !

 

Les différents troubles ont souvent plusieurs causes. Par exemple, un enfant « dys » restera « dys » toute sa vie. Si le travail d’intégration des réflexes permettra d’en atténuer les conséquences, il est indispensable de maintenir les autres suivis (ergothérapie, psychologue, psychomotricité...).