Plus efficace grâce à la théorie des intelligences multiples (Vidéo)

Parmi les nombreuses grilles d’intelligences qui ont été élaborées, la théorie des Intelligences Multiples (IM) d’Howard Gardner a le mérite d’être particulièrement simple à comprendre (car parlant bien à l’intuition) et pratique à utiliser dans une quelconque situation d’apprentissage.

Son succès dans le monde anglo-saxon depuis sa parution en 1983 a été considérable, en particulier dans les champs de l’éducation et de la formation permanente. Elle a fait l’objet de très nombreux livres d’application en langue anglaise.


Quel est votre éventail d'aptitudes ?

Selon le psychologue Howard Gardner, les individus disposent d’un répertoire de compétences pour résoudre différents types de problèmes. Ses travaux font état de plusieurs formes d’intelligence humaine. Alors que la plupart des psychologues croyaient qu’il existait un seul type d’intelligence générale, mesurée à l’aide du quotient intellectuel (QI), Gardner et ses collègues ont répertorié huit formes d’intelligence différentes, dont généralement trois ou quatre plus développées que les autres chez une personne. Ceci permet de mieux comprendre ses points forts et de les mettre en lien avec des possibilités scolaires et pour les adultes, ses possibilités de carrière.

Les 8 (+ 1) intelligences


D’après Howard Gardner, nous avons tous un bouquet d’intelligences. Ce bouquet contient neuf fleurs et certaines “fleurs” sont plus développées que d’autres :

1- L'intelligence corporelle/kinesthésique

Cette intelligence se traduit par la capacité d’apprendre par la pratique, de bien manipuler les objets, d’utiliser le corps pour exprimer ses émotions comme en danse ou en sport ; habileté à manipuler et bonne coordination de tout le corps (visuo-motrice, dextérité manuelle, motricité fine, etc.).

A titre indicatif, voici quelques métiers typiques de cette forme d’intelligence : inventeur, athlète, mécanicien, danseur, menuisier, acteur, mime, chirurgien, sculpteur, artisan, chorégraphe, massothérapeute, bijoutier, entraîneur, etc.


2- L'intelligence logique-mathématique

Cette intelligence se traduit par la capacité de déduction, d’utiliser les nombres efficacement et de bien raisonner. Aimer classifier, catégoriser, observer, résoudre des problèmes, calculer, quantifier.

A titre indicatif, voici quelques métiers typiques de cette forme d’intelligence : scientifique, comptable, économiste, médecin, mathématicien, programmeur-analyste, actuaire, informaticien, ingénieur, etc.


3- L'intelligence musicale/rythmique

Cette intelligence se traduit par la capacité de comprendre la musique et de s’exprimer par elle, c’est-à-dire une aptitude à produire et à apprécier un rythme, une tonalité et un timbre ; appréciation des formes d’expression musicale.

A titre indicatif, voici quelques métiers typiques de cette forme d’intelligence : Musico-thérapeute, présentateur de disques, critique musical, musicien, parolier, chef d’orchestre, ingénieur du son, etc.


4- L'intelligence naturaliste

Cette intelligence se traduit par la capacité de comprendre, de classer et d’expliquer la nature (plantes, animaux, phénomènes naturels) ; être capable de reconnaître, classifier les individus, les espèces ; intérêt pour l’écologie et l’environnement.

A titre indicatif, voici quelques métiers typiques de cette forme d’intelligence : botaniste, vétérinaire, anthropologue, météorologue, physicien, biologiste, explorateur, géologue, etc.

5- L'intelligence verbale-linguistique

Cette intelligence se traduit par la capacité d’utiliser les mots efficacement, oralement ou par écrit. Aimer écrire, lire, parler, expliquer, comprendre les consignes, convaincre.

A titre indicatif, voici quelques métiers typiques de cette forme d’intelligence : Enseignant, rédacteur, avocat, historien, animateur d’émissions-débats, journaliste, écrivain, politicien, interprète, secrétaire, bibliothécaire, comédien, poète, etc.

6- L'intelligence visuelle/spatiale

Cette intelligence se traduit par la capacité de bien percevoir le monde spatio-visuel, de se faire une image mentale juste des choses, de penser en trois dimensions. Aimer travailler avec des objets, construire, assembler, fabriquer, imaginer.

A titre indicatif, voici quelques métiers typiques de cette forme d’intelligence : Artiste, architecte, pilote, guide de plein air, inventeur, designer, marin, ingénieur, sculpteur, chirurgien, topographe, urbaniste, cartographe, peintre, joueur d’échecs, etc.


7- L'intelligence interpersonnelle

Cette intelligence se traduit par la capacité de comprendre les motivations, les sentiments des autres et d’entrer en relation avec eux ; empathie, sensibilité aux expressions verbales et non-verbales d’autrui. Aimer aider, enseigner, influencer.

A titre indicatif, voici quelques métiers typiques de cette forme d’intelligence : Psychologue, acteur, travailleur social, conseiller touristique, enseignant, thérapeute, vendeur, guide spirituel, politicien, infirmier, sociologue, administrateur, médiateur, récréologue, etc.

8- L'intelligence intra-personnelle

Cette intelligence se traduit par la capacité de se comprendre et d’utiliser cette compréhension pour mieux vivre. Aimer résoudre ses problèmes personnels, aider à résoudre ceux de l’humanité.

A titre indicatif, voici quelques métiers typiques de cette forme d’intelligence : Philosophe, chercheur, conseillers, consultants, thérapeute, psychologue, théologien, planificateur, entrepreneur, etc.


+1 : L'intelligence existentielle

L’intelligence existentielle est un peu particulière. Elle vient renforcer les autres intelligences, car est l'intelligence du questionnement. Moins connue, elle est celle des grandes questions sur la Vie, la Mort, l’infiniment grand et l’infiniment petit, sur la philosophie, la spiritualité, l’éthique et la morale. Elle interroge sur le sens de la Vie, elle enseigne le recul et la mise en perspective des actes et de leurs conséquences. Elle pousse à la responsabilité et elle est assoiffée d’absolu. Son vecteur, dans l’enfance, est : « à quoi ça sert d’apprendre ça… ? »

Nous pouvons souligner que les activités professionnelles requièrent habituellement des aptitudes dans plusieurs formes d’intelligences. Par exemple, un architecte doit disposer, à des degrés divers, de compétences d’ordre spatial, logico-mathématique, kinesthésique et interpersonnel ; ou encore, un danseur aura surtout des capacités kinesthésiques, musicales, interpersonnelles et spatiales ; un politicien utilisera ses compétences interpersonnelles, langagières et peut-être logiques ; un médecin généraliste possèdera une bonne intelligence logico-mathématique et de fortes compétences interpersonnelles, alors qu’un chirurgien aura aussi besoin de dextérité kinesthésique ; un metteur en scène d’opéra devra faire preuve d’intelligence spatiale, personnelle et langagière autant que musicale. En définitive, un même domaine peut solliciter plusieurs intelligences et une intelligence donnée peut se développer dans plusieurs domaines.


Comment les identifier ?

Pour identifier les intelligences d'une personne, un maître mot : observer. Prenons l'exemple d'un enfant : observez l'enfant aller vers ce qui l’intéresse le plus et expérimenter ce qui lui plait. Mettez-vous en position d’anthropologue : quelle approche préfère-t-il ? Aime-t-il s’exprimer avec des mots, créer et jouer avec la langue, (se) raconter des histoires, lire...? Ou préfère-t-il s’exprimer avec de la musique, produire des sons avec toutes sortes de matériaux, écouter de la musique ou des chants… Ou encore produire des créations artistiques, combiner des matériaux ou des couleurs, inventer à partir d’autres objets…? Se connaît-il lui-même, teste-t-il ses forces et ses faiblesses…? Cherche-t-il le contact dans un groupe, pose-t-il des questions aux autres…? Bouge-t-il, touche-t-il…? Etc.

Il n’est pas nécessaire de faire passer une batterie de tests chez un spécialiste mais plutôt de :

1. Proposer un environnement riche et multiplier les expériences,

2. Faire appel à vos dons d’observation et parler avec l’enfant.

L’école a tendance à focaliser l’attention des enfants sur les savoirs académiques et à privilégier les intelligences linguistiques et logico-mathématiques. Howard Gardner affirme que le principal pour déterminer le bouquet d’intelligence d’un enfant est de l’exposer les enfants à ce que justement l’école propose peu, voire pas du tout (théâtre, dessin, musique, activités de plein air, ballade dans la nature).


Par ailleurs, il n’y a pas de hiérarchie, seulement des différences !

A quoi ça sert les intelligences multiples ?


Pour Howard Gardner, connaître ses intelligences peut permettre de mieux réussir à l’école car on sait comment apprendre efficacement. Mieux se connaître, c’est mieux exploiter son potentiel ! Cette compréhension et cette connaissance du bouquet des intelligences multiples a des bénéfices pour les élèves et les enseignants.

Pour les élèves

Avoir conscience de son bouquet d’intelligences multiples donne aux élèves des éléments de compréhension de leur propre fonctionnement, leur facilitant les apprentissages et renforçant la confiance en leur possibilité de progrès.

Pour les enseignants

Connaître le bouquet d’intelligences multiples de chaque élève facilite la mise en place de séquences et d’ateliers prenant en compte leur spécificité.

Il est possible et même souhaitable d’associer plusieurs stratégies : on a tous un profil d’intelligences dominantes mais on peut aussi apprendre à utiliser les autres. L’idée essentielle est d’augmenter ce qui se passe dans la tête, d’élargir les possibilités évocatives. Plus un enfant a d’outils à sa disposition, plus il a de chances d’arriver à son but.


Par ailleurs, les intelligences ne sont pas figées ; le contexte influence beaucoup le profil d’intelligences de l’enfant :

"Je ne pense pas que regarder les intelligences comme une palette variée les fige. Je crois que toute intelligence peut être développée, si on y travaille. A l’inverse, si on arrête de regarder par exemple les chiffres, on n’a aucune chance de devenir meilleur dans ce domaine là ! La différence, c’est que dans certains domaines, un tout petit effort vous emmènera assez loin, tandis que dans d’autres domaines, il vous faut travailler très dur pour un tout petit progrès."

De plus, “la vie, c’est bien plus que l’école”. En cela, Howard Gardner et Ken Robinson se rejoignent : connaître son profil d’intelligence, c’est savoir combiner talents et passions pour une vie plus harmonieuse et pour trouver sa place.

----------

Pour en savoir plus sur l’approche globale de la psychopédagogie positive, Tête-Coeur-Corps, et comprendre concrètement les bénéfices de la gestion mentale, du Brain Gym, de la gestion des émotions, du sommeil, du sport et de la nutrition... dans les apprentissages, n’hésitez pas à prendre contact avec moi :

https://www.lespetitspasdenthalpie.com/

https://www.facebook.com/lespetitspasdenthalpie/

Source :

http://www.intelligences-multiples.org/intelligences-multiples2/les-8-types-dintelligences/

http://apprendre-reviser-memoriser.fr/apprendre-avec-les-intelligences-multiples/

http://apprendreaeduquer.fr/intelligences-multiples-gardner/

http://www.mieux-apprendre.com/outils/intelligences-multiples/article/presentation-des-intelligences

Posts récents

Posts à l'affiche

Marina Failliot-Laloux

Praticienne en Psychopédagogie Positive

  • Facebook Les petits Pas d'Enthalpie
  • LinkedIn Les petits Pas d'Enthalpie
  • Insta Les Petits Pas d'Enthalpie

© 2019 par Marina Failliot-Laloux,

Praticienne en Psychopédagogie Positive

Tel: 06.51.32.98.49